La CCSA rejoint le programme Territoire d’Industrie

Depuis novembre 2023, la Communauté de Communes Sud-Avesnois a rejoint le dispositif Territoire d’Industrie ! Pour présenter le dispositif, rencontre avec Rémy Montagne, chef de projets Territoire d’Industrie Grand-Hainaut Douaisis Cambrésis

Mon Sud-Avesnois : Pouvez-vous présenter le programme « Territoires d’Industrie » ?

Rémy Montagne : Territoires d’Industrie, c’est le programme stratégique de l’Etat en faveur de la réindustrialisation. Il se différencie nettement de toutes les actions menées ces 30 dernières années par son caractère décentralisé : ce sont les collectivités locales qui sont à la manœuvre. Comme je le dis souvent pour illustrer cette particularité : grossièrement, l’Etat met l’argent sur la table, charge aux territoires de faire naitre et développer leurs projets industriels.

Mon Sud-Avesnois : Vous parlez de réindustrialisation, et pas de relocalisation. Pourquoi ?

Rémy Montagne : Car le postulat du programme est de dire que notre reconquête industrielle passera d’abord par la pérennisation et le développement de nos industries historiques. C’est notre richesse, c’est sur elles que nous appuyons nos stratégies. Bien sûr, lorsqu’on a l’occasion de relocaliser des activités actuellement réalisées dans des contrées lointaines, on ne s’en prive pas.

Territoires d’Industrie, c’est aussi une marque de reconnaissance pour 150 territoires au niveau national, qui se distinguent par une culture industrielle forte, une histoire, mais surtout une volonté forte et affichée de remettre l’industrie au cœur des stratégies de développement économique.

Mon Sud-Avesnois : Quelle est la vocation première de Territoire d’Industrie ?

Rémy Montagne : Sur le terrain, c’est avant tout de simplifier la vie des entreprises. A chaque rencontre, nous entendons la même chose : millefeuille administratif, maillage des structures publiques complexes, illisibilité des dispositifs d’aides, les entreprises n’y trouvent pas leur compte. Avec ce programme, nous jouons collectif. Lorsqu’une entreprise entre en contact avec un membre de Territoires d’Industrie, elle les rencontre tous. Acteurs nationaux, régionaux, locaux, nous sommes à leur service pour les aider à se concentrer sur leur cœur d’activité.

Mon Sud-Avesnois : Pourquoi le programme Territoires d’Industrie a-t-il été lancé ?

Rémy Montagne : Depuis 2017, l’emploi salarié dans l’industrie progresse à nouveau. Il faut remonter à l’an 2000 pour observer un solde positif de créations d’emplois d’après les statistiques officielles.

C’est pour accompagner ce frémissement que l’Etat a décidé de lancer Territoires d’Industrie dès 2018.

Mon Sud-Avesnois : Sur quels axes s’appuie le programme ?

Rémy Montagne : Le programme est bâti autour de 4 axes qui représentent les fondations de notre action.

Le premier enjeu, c’est de lever les freins au recrutement et développer les compétences dans des territoires attractifs. Car nous faisons face à un paradoxe : l’industrie peine à recruter alors que le taux de chômage reste élevé. Le défi est immense, les employeurs doivent transformer leur image et changer de méthodes pour être davantage attractifs. Car l’industrie a bien changé, on y fait de belles carrières, bien rémunérées, et de plus en plus porteuses de sens. De l’autre côté, nous devons travailler avec l’ensemble des partenaires pour proposer des formations qui répondent aux besoins de demain, et pour accompagner les publics les plus éloignés de l’emploi vers une reprise d’activité.

Le second pilier du programme, c’est d’aider nos industriels à innover. On le sait, l’innovation est une des clés de la compétitivité. Or, nos TPE et PME n’ont pas toujours cette culture d’entreprise dans leur ADN. La bonne nouvelle, c’est que nous avons tous les outils en local pour les amener vers l’innovation : des experts techniques reconnus, des écosystèmes d’innovation ambitieux (fédérations, clusters, …) et un panel de soutiens financiers très large.

Le troisième enjeu du programme, c’est la troisième révolution industrielle. Sur ce point, la CCSA fait preuve d’un leadership incontestable dans la région grâce à son programme « rev3 ». Comme nous aimons à le rappeler aux entreprises que nous rencontrons, l’entreprise qui ne prend pas rapidement à bras le corps les questions d’énergie et d’économie circulaire n’existera plus demain. Ce n’est ni plus ni moins qu’une question de survie pour nos entreprises.

Enfin, nous travaillons sur un quatrième sujet tout aussi épineux, celui du foncier. Car si nous sommes tous d’accord sur le besoin urgent de réindustrialiser nos territoires, reste à identifier des terrains pouvant accueillir des activités industrielles. Il s’agit de trouver un point d’équilibre qui puisse satisfaire tout le monde : besoins de terres agricoles, de terres à vocation économique, d’habitats, et de terres sanctuarisées pour la nature. Vaste programme !

Mon Sud-Avesnois : Quel intérêt le Sud-Avesnois a-t-il à rejoindre ce programme ?

Rémy Montagne : Les élus locaux et industriels l’ont bien compris, c’est une période historique et critique pour notre industrie. Nous avons une fenêtre de tir pour faire progresser à nouveau l’emploi industriel dans l’Avesnois. L’industrie est au cœur de tout : l’emploi, la transition écologique, l’économie. Le mythe qui voulait que le pays puisse prospérer uniquement avec ses entreprises de services est révolu. Ce programme, c’est une façon de jouer collectif, de faire bloc pour accompagner nos industriels afin qu’ils ne subissent pas les grandes transitions en cours, mais au contraire, qu’ils en fassent une opportunité de développement.

L’Avesnois a toutes les cartes pour réussir, et la volonté qui va avec, d’où son intégration au programme pour cette nouvelle phase qui démarre.

Mon Sud-Avesnois : Quelle est votre mission ?

Rémy Montagne : J’ai la chance d’animer le programme Territoires d’Industrie dans le Grand-Hainaut et le Douaisis depuis bientôt 4 ans. Je sers en quelque sorte de courroie de transmission entre le monde économique (les industriels) et le monde politique (élus locaux). Mon métier s’articule autour de deux grandes missions :

  • Conseiller les industriels, quels que soient leurs projets ou leurs difficultés, mon objectif est de leur proposer des solutions. Ces solutions peuvent être une mise en relation avec un acteur capable d’accompagner l’entreprise dans son projet, ou l’identification d’un dispositif de financement.
  • Animer les grands projets de territoire, sous la supervision des décideurs locaux. Je suis par exemple très fier d’avoir animé la structuration de l’écosystème hydrogène dans l’Avesnois, projet qui devrait déboucher sur un démarrage de production locale d’hydrogène bas carbone à horizon 2028.

Je mène ces actions pour le compte des 9 collectivités qui financent la mission, de la CCI dont je suis salarié, et plus généralement tous les membres du collectif Territoires d’Industrie.

Mon Sud-Avesnois : Qui peut vous contacter et comment ?

Rémy Montagne : Toute entreprise, de la très petite à la très grande, dès lors qu’elle mobilise un process de transformation manufacturière dans son activité peut me joindre à l’adresse suivante : territoires-d-industrie@grandhainaut.cci.fr

Je me ferai un plaisir de venir à votre rencontre avec toute l’équipe industrie locale, en particulier Eléonore Mariani et Audrey Gy, nos référentes développement économique pour la CCSA.